Poème d’un enfant

Si vous lisez ce poème,
Vous le connaissez sûrement,
Ce camp que l’on aime,
Celui qu’on chérit tant.

Sous le soleil d’été,
Et aussi dans le champ,
Nous pouvons écouter,
Les fous rires des enfants.

Cette colo où l’on rit,
Et pas celle où l’on pleure,
Où l’on pousse tous des cris,
Des cris de bonheur.

Plus drôle qu’un carnaval,
Il n’y a pas mieux qu’elle,
Sous la chaleur estivale
C’est la colo Arc-en-Ciel !

Colon anonyme, 2020